01 60 81 14 14
Contacter la mairie

Nellyla, chanteuse à suivre

Auteur, compositeur et interprète, Nellyla a posé ses valises et ses partitions à Dourdan, il y a moins de trois ans.

Avec ses nouvelles chansons et son spectacle en préparation, l’artiste souhaite s’ancrer artistiquement dans le Dourdannais et partager son univers poétique au public, ainsi qu’aux élèves, de la région.

Dans le civil, elle s’appelle Nelly Lavergne. Sur scène c’est Nellyla. Auteur, compositeur et interprète, cette brune pétillante a posé ses valises chez nous il y a bientôt trois ans, avec son conjoint et leur petit garçon.

Le 7 mars dernier, elle a tourné un vidéoclip à l’école maternelle Jean-François Régnard, celle de son fils Lucien, pour illustrer une de ses dernières chansons, « De l’élan ».

« Je l’ai écrite après la première rentrée scolaire de mon fils, d’une traite après un atelier d’écriture, raconte Nellyla. Avec mon travail, je suis souvent amenée à m’absenter. Je voulais qu’il comprenne que je reviens, qu’on se sépare, qu’il fera son chemin mais que je reviens toujours ».

Une Fêlée du vocal

Très active professionnellement à Paris et dans le département de Seine-Saint-Denis, elle aimerait s’implanter comme artiste dans notre coin d’Essonne. « Je fais beaucoup d’actions culturelles dans les écoles, indique Nellyla. Je créé des chansons avec les enfants ». L’artiste aimerait bien poursuivre dans les établissements alentour. Elle souhaite également se produire devant le public du Dourdannais. Pour cela, Nellyla s’implique dans les associations culturelles de la Ville. Chef de chœur au sein de l’association Les Fêlés du vocal, elle dirige une quarantaine de chanteurs. Elle est également membre de l’association locale le Laboratoire culturel qui milite pour l’art contemporain hors les murs et accessible à tous. Dans ce cadre là, Nellyla est programmée les 7 et 8 juillet à la Chapelle Notre-Dame de Dourdan. chapelle de l’école Notre-Dame.

En plein tournage du clip de sa nouvelle chanson dans l'école Jean-François-Régnard.

Haïkus et ukulélé

Nellyla a plein de cordes à son arc, comme autant d’instruments à son répertoire. Piano, elle a une formation de pianiste classique, percussions, ukulélé, pédale à boucle… « Cette boucleuse permet de m’enregistrer, explique l’artiste. Je rajoute des effets. Je suis très intéressée par la texture sonore. Cela me permet également d’évoluer sur scène ». Nellyla, passionnée par la musique contemporaine, créé son univers, poétique, léger et enfantin. Après différentes expériences comme choriste ou en duo avec son compagnon, elle s’est lancée toute seule en 2013. « Au début je chantais les haïkus de mon grand-père (poèmes japonais) puis maintenant je chante mes compositions. C’est un univers différent, plus intimiste. Je parle de mon histoire de maman, de ma vie, de ma famille et de mon regard sur le monde ». En plus du clip qui sera mis en ligne sur son site nellyla.com fin avril, début mai, la chanteuse prépare un spectacle qu’elle espère présenter au public dourdannais prochainement. Artiste à suivre.

En concert/atelier les 7 et 8 juillet à la Chapelle Notre-Dame avec une autre artiste du Laboratoire culturel.