01 60 81 14 14
Contacter la mairie

Le collège Condorcet labellisé éco-école

Récompensé pour son engagement en matière de développement durable, le collège Condorcet a obtenu le label Eco-école.

Collecte de déchets alimentaires, tri des bouchons, opération de nettoyage : retour sur les actions des élèves du collège.

Ils sont près de 15 établissements à avoir obtenu ce label, en Essonne. Désormais, le collège Condorcet fait partie des établissements qui ont été récompensés pour leur engagement dans la lutte contre le changement climatique et pour le développement durable. Le slogan du label Eco-école ne manque d’ailleurs pas de le rappeler avec sa formule attestant que « Les élèves d’aujourd’hui sont les citoyens de demain ». L’histoire de cet engagement remonte à l’année 2015, avec l’arrivée d’une nouvelle enseignante d’Histoire-Géographie et d’éducation morale et civique soutenue et encouragée par une nouvelle principale, madame LAGIER-POUBANNE. Ensemble, elles ont souhaité étendre progressivement à l’ensemble des collégiens de Condorcet ce travail de sensibilisation effectué d’abord au sein des classes de ce professeur d’Histoire-Géographie. « J’ai voulu essayer de développer le volet développement durable et y donner une dimension citoyenne, pour en faire une dynamique qui va s’inscrire dans le temps », explique madame LAGIER-POUBANNE.

 

Et pour cause. En novembre 2016, le collège Condorcet a proposé sa candidature pour l’obtention du label Eco-école. Un jury composé d’experts en matière d’environnement et de développement durable, comme des membres de l’Unicef, de l’Unesco ou encore du réseau école et nature, a attentivement examiné le projet global de l’établissement, la réflexion des élèves et la mise en place de leurs actions. Le plan d’action du collège Condorcet s’est finalement vu attribuer le label éco-école, dont il doit renouveler la demande au cours de chaque année, afin d’en conserver le titre.

A cette occasion, des éco-délégués ont été élus au sein de toutes les classes des différents niveaux. Effectuée sur la base du volontariat, l’attribution de ces statuts consiste à donner un rôle de porte-parole, de véritable acteur du projet, aux élèves motivés. Ainsi, l’éco-délégué se doit de réfléchir aux différents comportements responsables à adopter au quotidien, aux actions qu’il peut mettre en place afin de faire évoluer les comportements, d’appeler à la citoyenneté, de sensibiliser ses camarades au respect des personnes mais aussi de l’environnement. Autant d’aspects qui font du rôle d’éco-délégué un statut on ne peut plus important au sein du projet global. A chaque fin d’année, les éco-délégués reçoivent un passeport spécial qui met en lumière les diverses actions réalisées ainsi que les compétences qu’ils ont acquis.

 

Plusieurs temps forts ont marqué les deux années d’engagement :

 

  • L’opération de tri des déchets : organisée à la cantine, l’opération de tri sur les deux heures de la demi-pension a permis la mise en place de plusieurs « tables de tri ». En fin de repas, les élèves avaient été invités à placer leurs déchets dans les sacs étiquetés prévus à cet effet. Par la suite, les denrées gaspillées ont été pesées, chacune dans sa catégorie d’aliment, pour établir un compte-rendu de l’opération. Ainsi, sur les 278 kg de nourriture servis, près de 70 kg qui ont été placés parmi les déchets, soit 25 % de la quantité globale proposée aux 700 élèves demi-pensionnaires du jour.
  • La participation au concours « Jeunes Reporters pour l’Environnement » : Un clip vidéo surfant sur la tendance du Mannequin challenge, organisé dans le cadre du concours international, a permis de sensibiliser sur la question de tri du papier.
  • La collecte de bouchons : en partenariat avec l’association Les bouchons du cœur, les éco-délégués ont mis en place une collecte de tri de bouchons. Deux bornes ont été disposées à cet effet, au niveau de l’accueil du collège, et ont permis de récolter pas moins de 24 kg de bouchons prêts pour le recyclage, entre mars et décembre 2017.
  • La création des « Waste paper basket » : ces corbeilles, installées dans les salles du collège à l’initiative des éco-délégués, sont utiles pour la récolte du matériel d’écriture, des papiers dont les élèves n’ont plus d’utilité.
  • L’installation des nichoirs pour oiseaux : le collège Condorcet s’est équipé de deux nichoirs. Construits par les élèves eux-mêmes, ces nichoirs pourront abriter des hirondelles.
  • Une opération « collège propre » : plus de 60 élèves se sont investis de la mission de nettoyage. L’objectif ? Délester leur établissement de ses déchets. Au total, près de 15 kg de détritus ont été ramassés dans les cours de récréation.
  • La participation au projet Graines de Reporters : Les élèves d’une classe de 5e du collège Condorcet, ainsi que des élèves de 2nde du lycée Sarcey, ont réalisé un reportage sur la montée des eaux à Hambourg. Proposé dans le cadre du projet interacadémique Graines de Reporters, en partenariat avec Tara Expéditions et France Ô, le reportage a reçu le prix « Coup de Cœur » du jury, le 12 mai 2017.   
  • Un prix au concours Action pour la planète : en partenariat avec des élèves du lycée Tesla, les élèves de Condorcet se sont penchés sur la forêt domaniale de Dourdan et plus particulièrement sur les 3 étangs connus sous le nom de Fontaines Bouillantes. Dans le cadre de leur « éco-action », les élèves des deux établissements ont établi le fléchage d’un parcours sportif autour des lacs, la mise en place de panneaux contant l’histoire de l’orge, de la faune et de la flore, puis, ils ont également aidé à l’aménagement des voiries pour un accès PMR. Un parcours sensoriel et une signalétique particulière ont également été disposés sur la zone, afin d’inciter les curieux à parcourir le lieu. Pour cette action, les élèves ont reçu le 7e prix au concours Action pour la planète.

« Cela va permettre de développer le sentiment d’appartenance des élèves à leur établissement. »

Toutes ces actions ne manquent pas d’élever les collégiens de l’établissement au rang d’acteurs de l’environnement. A l’avenir, l’idée, c’est bien « d’étendre ces actions à l’ensemble de l’établissement et de tisser des liens plus importants avec les partenaires locaux », indique madame LAGIER-POUBANNE, principale du collège Condorcet, avant de poursuivre : « Cela aura des incidences sur le bien-être du collège, sur le bon-vivre ensemble. Cela va également permettre de développer le sentiment d’appartenance des élèves à leur établissement », conclut-elle. Salué pour son engagement et pour ses actions d’éducation en matière de développement durable, le collège Condorcet a également reçu le label E3D niveau 1 (Pour Ecole/Etablissement en Démarche de Développement Durable) du Ministère de l’Education nationale lors de l’année 2016/2017, puis le niveau 2 en 2017/2018.