01 60 81 14 14
Contacter la mairie

Le cinéma fait le bilan de son année

Publié le 5 février 2020

Le cinéma Le Parterre a établi son bilan 2019

Plus de 45 760 entrées ont été comptabilisées cette année.

L'année en chiffres

L'année 2019 en quelques chiffres

45 760 entrées

2 443 entrées pour La Reine des neiges 2

2 233 entrées pour Le Roi lion

1 984 tickets vendus pour Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ?

1 événement par semaine organisé en journée ou en soirée

L’équipe du cinéma Le Parterre compte actuellement dans ses rangs Laurent Motel, à la direction du cinéma local depuis plus de 20 ans, de la projectionniste Sabrina, de l’animatrice-médiatrice Kaïna Nafa et de Charles Vintrou, responsable du Groupement de programmation des cinémas indépendants (GPCI) et délégataire de l’établissement. Au vu du bilan annuel très positif, l’équipe s’est vivement réjouie d’avoir « relancé une dynamique » qui, « ne serait rien sans l’aide des associations locales, avec qui nous avons animé de nombreuses soirées et animations sur des thèmes différents », a-t-elle précisé.

Une équipe passionnée qui place l’accueil chaleureux du public comme une priorité absolue

Durant cette année 2019, le cinéma Le Parterre a « renforcé son rôle de passeur d’image et d’éducation à l’image pour les plus jeunes (…) Ainsi, tout en restant toujours l’un des cinémas les moins chers de la région, le cinéma Le Parterre doit cette bonne fréquentation au lien aussi qu’il a su tisser avec ses spectateurs et une équipe soudée et passionnée qui place l’accueil chaleureux du public comme une priorité absolue ». Ciné-débats pour les plus curieux, ciné-goûters pour les jeunes estomacs, ciné-bal pour les amateurs de musique et de danse… Les animations sont pensées pour convenir au plus grand nombre et satisfaire tout un chacun.

 

Alors qu’une longue phase de travaux avait paralysé l’activité du cinéma en 2018, Le Parterre a, depuis, « retrouvé sa fréquentation avant les travaux ». Un signe qui met en lumière « la vitalité du soutien des spectateurs qui défendent avant tout un cinéma de proximité, un cinéma près de chez soi, un cinéma de centre-ville ».