01 60 81 14 14
Contacter la mairie

Institut Art Quand Ciel : entre esthétique et thérapie

Publié le 14 janvier 2020

Ouvert en 2018 dans la rue Debertrand, l’institut Art quand ciel propose des prestations esthétiques de qualité.

Nathy, la gérante de l’institut, s’est confiée sur ce travail qu’elle considère comme une véritable passion.

Arrivée à la rentrée 2018 au 20 rue Debertrand, accolée au salon Alta Coiffure, « Nathy », comme elle préfère qu’on la nomme, propose trois interventions de type esthétique tels que le maquillage semi-permanent esthétique et dermographie réparatrice, les extensions de cils et la pose de piercing. Trois services esthétiques, certes, mais pas que…

« Ce n’est pas qu’un travail, c’est une passion. Lorsque j’arrive le matin, c’est un plaisir », c’est en ces mots que la gérante de l’institut Art quand ciel décrit son activité. Son, ou plutôt ses activités. Une polyvalence que Nathy a choisi de mettre en évidence dans la dénomination de son enseigne: « Comme j’avais trois activités, il était très difficile pour moi de donner un nom à l’institut. Alors j’ai opté pour “Art” pour parler de l’aspect artistique présent dans le métier, “quand” pour « quand est-ce que tu viens » et “ciel” pour évoquer les cils », explique-t-elle. L’idée même de cet institut tire ses origines dans le salon de tatouage de sa meilleure amie, il y a de cela plusieurs années. « Ma meilleure amie exerce le métier de tatoueur. Avant, j’étais souvent dans son salon mais malgré le fait qu’il n’y ait que du tatouage, j’avais cette attirance pour l’esthétique, les soins, l’embellissement du regard, etc. Finalement, elle m’a suggéré de faire des formations de perceuse pour entamer une collaboration. Je me suis lancée dans le piercing mais j’étais toujours passionnée par l’esthétique », confie-t-elle.

C’est en 2013 que Nathy se décide à sauter le pas de la reconversion et de se lancer dans l’aventure de l’esthétique : « L’élément déclencheur, c’est que je voulais apporter du soin, de la joie aux gens. Je voulais que les clients portent un autre regard, plus positif, sur eux-mêmes ». En 2013, Nathy décroche son premier diplôme en la matière, celui concernant l’hygiène et la salubrité. « Tout est stérilisé ici, je suis très à cheval sur la propreté. Aussi bien pour les clients que pour moi ».

De l’esthétique en général, de la réparation en particulier

L’institut propose des soins esthétiques, certes, mais pour Nathy, il s’agit surtout de « modifier ce qui peut être modifiable. Ce n’est pas que de la beauté, c’est surtout offrir un service qui permet aux per- sonnes de se sentir épanouies ». Ici, pas question de ressembler à monsieur et madame tout le monde, Nathy met un point d’honneur à adapter les interventions aux traits de ses clients. « Pour le maquillage semi-permanent, je ne travaille que sur les expressions du visage et surtout pas avec des pochoirs. Je ne veux pas quelque chose de figé, il faut que l’on retrouve une expression dans le regard et surtout que ce soit naturel », explique-t-elle avant de poursuivre, « tous les cri- tères sont à prendre en compte car les clients n’ont pas tous la même taille, le même visage, la même peau et ni le même âge, il faut intégrer tout cela dans le devis ».

Nathy répare l’estime de soi et fait de son mieux pour gommer les imperfections que les clients traînent dans leurs esprits parfois abattus. Et c’est notamment le cas pour les clients ayant subi les méfaits d’une maladie grave qui leur a laissé du vide et des cicatrices sur un corps qu’elles peinent à reconnaître. « Une personne qui a eu le cancer a du mal à se reconstruire ensuite. Il faut une approche compatissante », reconnaît Nathy. C’est juste- ment la mission pour laquelle la dirigeante d’Art quand ciel s’est portée volontaire: « Certaines clientes que j’ai reçues, dans ce cas, arrivaient en pleurant en parlant de leur mal-être et sont reparties en pleurant également, mais de joie face au résultat ».

Un service adapté à chacun

Discrétion, écoute, convivialité et adaptation sont les maîtres- mots qui guident l’activité de Nathy. « Avec la cliente, j’ai besoin que l’on travaille dans la convivialité, en équipe. Elle me dit ce qui la dérange dans la vie tous les jours et, moi, je modifie par des essais afin de projeter un nouveau regard sur la modifi- cation que la cliente souhaite. Chaque cliente a sa personnalité, donc son temps adapté. » Chez Nathy, vous pouvez simplement passer sans rendez-vous pour prendre des renseignements: « Je ne travaille pas à la chaîne ici, je prends mon temps avec chaque client. Je réponds aux interrogations et propose les modifications à apporter. Il faut que tout soit clair dans la tête de la cliente lorsqu’elle sort du salon ». Voilà une belle idée cadeau pour les fêtes de fin d’année, d’autant que Nathy permet les facilités de paiement, pour que les soins soient accessibles à toutes et tous.

Des questions ? Vous pouvez contacter Nathy à : l’institut Art quand ciel au 06 17 54 03 31, sur Instagram et sur Facebook !

L’une des clientes de Nathy témoigne

“Le cancer est une épreuve vraiment pas facile. Surtout quand on est une femme. Disons qu’on a du mal à gérer les dégâts collatéraux : perte des cheveux, des sourcils et des cils entre autres. Je disais en souriant gauchement que je ressemblais à un oeuf ! Si le problème des cheveux est relativement facile à résoudre, celui des sourcils et des cils l’est moins. La méthode chinoise simple et rapide me laissait dubitative quant à l’aspect naturel du résultat. J’attendais de trouver mieux. Je voulais un résultat parfait. Je voulais trouver l’artiste qui me redessinerait un visage avenant.. pas une mécanique bien huilée travaillant sur commande.

Avec le temps (j’ai cherché deux ans) cette artiste je l’ai enfin trouvée ! Il s’agit de Nathy qui avec son salon Art quand Ciel a dessiné un arc-en-ciel dans ma vie qui s’est illuminée du jour au lendemain. Nathy m’a redonné un vrai regard, un visage avec du caractère, une personnalité définie par ma nouvelle apparence. Je ne la remercierai jamais assez de m’avoir sorti avec bonheur d’un quotidien neutre et dans saveur. De nouveau on me voit, on me remarque : je vois le regard des gens subrepticement posé sur moi. Je ne suis plus transparente, insignifiante. Grâce à elle. A sa technique de travail sans égal. Le geste est précis et sûr : le resultat époustoufflant. Naturel à souhait. Je suis plus que contente d’avoir confié cette lourde responsabilité à Nathy, par ailleurs si douce, si affectueuse, si délicate et discrète dans les gestes et la parole. La fermeté est là cependant : en témoigne la qualité du résultat !”