01 60 81 14 14
Contacter la mairie

Fred Pellerin répond à nos questions

Le conteur québécois Fred Pellerin se livre sur son métier et son dernier spectacle.

Il interprétera Un village en trois dés au centre culturel, le 18 mai prochain.

Depuis 2017, Fred Pellerin continue de jouer avec les mots et les histoires de son village pour son dernier spectacle Un village en trois dés. Au programme : la naissance de Saint-Elie-de-Caxton et de nouveaux personnages comme Alice, la postière du village.

Pourquoi avoir choisi le métier de conteur ?

Je n’ai pas vraiment choisi ce métier. Au départ, j’étais guide touristique à Saint-Élie-de-Caxton, ce village où j’habite et dont je parle dans mes spectacles. Et il se trouve que j’avais une certaine aisance pour raconter les histoires de ce village. Un jour, une bibliothécaire assiste à une de mes visites puis me rappelle pour que je fasse la visite d’un autre village dans une bibliothèque. C’est ainsi que j’ai commencé à être conteur dans des bibliothèques, dans des écoles, dans des bars… Ces ambiances toutes différentes et ces conditions pas toujours parfaites développent la facilité à capter l’attention. Je pouvais jouer à la fois dans une école comme à l’anniversaire des 50 ans de mariage de Raymonde. Ce que je propose dans mes spectacles, c’est toujours une visite guidée mais dans un délire langagié avec de la musique, avec de l’humour.Cette approche très ludique, sans texte ou phrases apprises par cœur permet de s’adresser au public et d’avoir un échange avec lui.

Qu’est ce que représente un village en 3 dés ?

Ce spectacle, c’est comme un flash-back. Ce sont des anecdotes autour de la naissance de Saint-Élie-de-Caxton, une recherche autour du jour 1. Ce qui est amusant, c’est que lorsque l’on cherche dans les archives, les trois premières pages sur l’histoire de ce village sont déchirées. C’est une aubaine pour moi, qui me permet de proposer ce qui aurait pu arriver, sans qu’on soit pour autant contre cette interprétation.

Qu’est ce que ça vous fait de venir jouer à Dourdan ?

C’est toujours intéressant de se rendre dans des petites villes, j’ai l’impression qu’on se parle à la même hauteur. Dans mon spectacle, je raconte des histoires de village, alors les personnages qui y sont présents touchent à des microcosmes, des archétypes qui permettent de se reconnaître à travers eux. 

Quels sont vos projets pour la suite ?

Plusieurs projets sont en cours.  Je continue mon spectacle jusqu’à l’automne 2020 partout en Europe et au Québec. J’ai aussi un projet de long métrage, le 3ème, dont le fignolage se déroulera à l’été. Je suis aussi en pleine écriture du manuscrit d’Un village en trois dés.

Pour applaudir Fred Pellerin au centre culturel, quelques places sont encore disponibles :