01 60 81 14 14
Contacter la mairie

Foire Ventôse : seconde interview

Pierre Dunas, forain à Dourdan depuis 55 ans.

Pierre Dunas, véritable habitué de la Foire Ventôse,  nous a livré ses souvenirs de la fameuse foire locale.

« Mes parents ont intégré la Foire à la Libération, lorsqu’elle a redémarré après la guerre. Moi, on peut dire que j’y suis depuis 1963 puisque c’est la date à laquelle je suis né et j’ai toujours été présent, tous les ans, à la Foire. On peut donc dire que je la fais depuis 55 ans. C’est une Foire qui reste assez conviviale par rapport aux autres foires, elle est toujours restée agréable pour la clientèle. Beaucoup de forains l’aiment bien, il y a des habitués. C’est l’une des premières foires de la saison. On l’attend chaque année.

Ça a toujours été notre stand, à cet emplacement, de génération en génération.

Je suis positionné au château, j’ai un stand de crêpes, de gaufres et de churros. Depuis la Libération, ça a toujours été notre stand à cet emplacement, de génération en génération. Quand je me suis marié, mes parents n’avaient pas encore arrêté les fêtes foraines. J’avais un petit stand près des auto-tamponneuses. Quand mon père a pris sa retraite, j’ai repris son stand, en 1984. J’ai été à l’école dans tous les coins de la ville.

C’est une fête que j’aime bien, ça a toujours été agréable. Une année, je me souviens, nous avions ouvert sous la neige. Etant enfant, sur la place de l’église, il y avait parfois pratiquement 10 cm de neige et les fêtes foraines étaient ouvertes quand même. Il y a une bonne organisation, toujours une bonne entente. Dans l’ensemble, les gens de Dourdan aiment bien la fête, je connais des gens âgés que je vois tous les ans. Avec le temps, ils ont emmené leurs enfants et, ensuite, leurs petits enfants. On voit les mômes grandir et, eux, ils nous voient vieillir. C’est quelque chose ».