01 60 81 14 14
Contacter la mairie

Don du sang : première collecte mensuelle

Le niveau dispositif de collecte de sang a été inauguré le 9 janvier au centre culturel

C’est une évolution considérable pour Dourdan et son engagement en faveur du don du sang. Mme la Maire, Véronique Cousinou, du Rotary club de Dourdan ainsi que Stéphane Noël, directeur de l’EFS Île-de-France ont officialisé la collecte mensuelle de sang pour la ville. Il est désormais possible de donner son sang les 2ème mercredis de chaque mois.

En plus de la découpe de ruban, les panneaux, installés aux entrées de la ville, ont eux aussi été inaugurés. Si Dourdan possédait déjà le label de ville donneuse par l’EFS, elle se distingue en étant la première ville d’Essonne à adopter ce rythme mensuel. Cet engagement est de plus partagé par la population puisque 9% des dourdannais ont donné leur sang sur l’année 2018, alors que la moyenne nationale est d’environ 4 %.

Après la cérémonie, le passage à l’acte citoyen

Le rendez-vous du centre culturel est bien connu des dourdannais. Dès 15h00, les premiers donneurs étaient déjà présents. La démarche est devenue pour certain un rituel, pas très long et peu complexe.

Lorsqu’il arrive, le donneur s’installe auprès des tables et des chaises mises à disposition afin de remplir une fiche de renseignement. Il est ensuite accueilli par un médecin qui récupère ces informations et valide le passage ou non.

Bernard, donneur régulier explique son passage :

« On prend notre carte de donneur si on la possède, ainsi que notre fiche d’identification. Ensuite, il est possible que l’on nous pose des questions selon notre cas. Elles sont surtout axées sur des départs éventuels à l’étranger, sur des maladies ou des opérations subies ».

Pour l’homme de 59 ans, cette démarche est devenue une simple routine, cela fait une dizaine d’années qu’il donne sans rechigner. Il insiste sur la collation après chaque passage, afin de récupérer : « On n’est bien sûr pas obligé de la prendre, mais même si on se sent toujours fort, il est important de faire attention à ne pas tomber dans les pommes ».

À ses côtés, Aurélien, du haut de ses 18 ans, a déjà donné son sang deux fois et prend ce geste très à cœur :

« Pour moi, donner son sang est un acte citoyen. C’est une façon de sauver des vies qui ne coûte qu’un peu de temps et de sang ».