01 60 81 14 14
Contacter la mairie

Commerces : ouvertures en continu

Les premières ouvertures en continu se feront les 7 et 8 décembre.

Les premiers vendredi et samedi du mois, une quinzaine de commerces du centre-ville ouvriront en continu.

Dès le mois de décembre, et à l’initiative de l’association des commerçants Cœur de Ville, certains commerces du centre-ville ouvriront leur échoppe en continu, tous les premiers vendredi et samedi du mois. Zoom sur cette action solidaire en quatre questions. Entretien avec Marie Ravinet, présidente de l’association des commerçants, Cœur de Ville.

 

Pourquoi avez-vous décidé de proposer cette initiative d’ouvertures en continu ?

L’idée des journées en continu, c’est de répondre à une attente des riverains, des Dourdannais et manifester le souhait de vouloir les satisfaire. Nous avons reçu des messages dans ce sens-là et le sujet s’est également invité au fil des discussions avec les clients, au magasin. L’objectif, c’est aussi de mettre en avant le commerce de proximité, montrer que l’on peut être encore plus présent dans la ville. Nous souhaitons faire de ce moment, qui aura habituellement été un moment de pause, un instant convivial et privilégié avec notre clientèle. Des actions pourraient être mises en place à l’avenir pour transformer ce moment de pause en véritable moment de partage.

 

A partir de quand cela prendra effet ?

Les journées en continu débuteront dès le 1er vendredi du mois de décembre. C’est-à-dire les 7 et 8 décembre, et se poursuivront sur plusieurs mois. Elles auront lieu tous les premiers vendredi et samedi de chaque mois.

 

Comment l’initiative est-elle amenée à évoluer ?

Pour l’instant, une bonne partie des commerces du centre-ville devrait se joindre au projet, ce qui peut apporter une nouvelle offre dans la ville et engager une nouvelle dynamique. Nous sommes également en plein travail avec le Groupement des entrepreneurs du Hurepoix (GEHU). En effet, au-delà des riverains, nous aimerions étendre notre action aux entreprises locales. En ce sens, avec Thierry Foucault, le président du GEHU, nous cherchons à savoir de quelle manière nous pourrions favoriser au mieux l’interaction entre nos associations. En effet, les entreprises aux alentours n’étant disponibles qu’aux heures de pause le midi, ce moment d’ouverture en continu peut leur ouvrir un nouveau créneau pour profiter des commodités du centre-ville. Un partenariat avec nos deux associations pourrait faciliter le contact entre les différents secteurs économiques locaux.

 

Quels sont les principes qui conduisent cette action ?

Il faut avoir un esprit collectif, une réelle volonté de partage pour pouvoir faire en sorte que l’action fonctionne. Les journées en continu, c’est aussi se dire que c’est en privilégiant le collectif que l’on peut se faire fonctionner les uns les autres, que l’on peut faire bouger les choses et, à terme, faire marcher l’ensemble.