01 60 81 14 14
Contacter la mairie

Coiffure et beauté : du nouveau !

Vent de fraîcheur du côté des commerces des rues Carnot, Debertrand et Faubourg de Chartres.

Récemment arrivée sur le territoire, Karine Farret mise sur la qualité pour ses salons spécialisés dans la beauté et le bien-être.

En pénétrant dans le cœur de ville, Karine Farret est instantanément tombée sous le charme de l’ancienne cité médiévale.

Coiffeuse depuis 35 ans, elle a tenu son dernier salon de coiffure durant 17 ans, aux Ulis.

En quête d’un deuxième salon pour étendre son activité, les recherches furent vaines jusqu’à ce que l’idée d’une potentielle acquisition à Dourdan lui vienne à l’esprit.

A l’esprit, mais tout d’abord, aux oreilles : Antoinette Calderon, jusqu’alors gérante du salon Antoinette coiffure, lui avait fait part de son désir de céder son affaire.

C’est ainsi qu’il y a plus d’un an, en avril 2017, Karine Farret s’est éprise de la ville, à l’occasion de sa première visite sur les lieux du futur projet d’acquisition. « Dourdan, ça donne l’impression d’arriver dans une ville de vacances. J’ai tout aimé : le logement, les magasins, la ville. », explique la nouvelle gérante.

 

Ainsi, l’établissement Sophie Beauté du 1, avenue Carnot devient alors l’Institut Sophie, équipé des dernières technologies en matière d’esthétique, s’inscrit comme un véritable centre de soin 2.0, spécialisé dans l’amincissement du corps et le rajeunissement du visage.

Le salon Antoinette Coiffure, au 2 rue du Faubourg de Chartres, conserve sa dénomination. Ici, les clientes auront la joie de passer l’été au frais puisqu’un système de climatisation a été fraîchement installé.

Pour finir, le salon Frédéric Moréno New Hair situé au 20 rue Debertrand, se transforme en Alta Coiffure et accueille au sein de son salon un département Barber Shop.

 

Des salons aux équipements de qualité

Dès le 1erseptembre, la bâtisse Smoky Shop Dourdan, jusqu’ici spécialisée dans la vente de cigarettes électroniques et leurs parfums, deviendra un centre d’esthétique.

Dénommé Art quand ciel, cet établissement propose des séances de dermographie médicale, de maquillage semi-permanent esthétique ou encore la pose de piercings et des extensions de cils.

 

Finalement, ce n’est pas un, pas deux, mais bien quatre établissements que Karine Farret s’est décidée à prendre en charge. Et, si elle a souhaité maintenir à leur poste les équipes déjà présentes, elle n’a pas manqué de faire souffler un vent de nouveauté.

Des éléments de décoration restaurés au matériel racheté en masse, Karine Farret a choisi d’offrir les meilleurs équipements à ses employés et, de fait, la qualité des soins la plus optimale à sa nouvelle clientèle.

A l’ouverture officielle le 1eravril dernier, les premiers clients ont donc pu retrouver des salons et un institut complètement modernisés.