01 60 81 14 14
Contacter la mairie

Beethoven, Weber et Schubert par l’Ensemble orchestral

17

 

Juin

 

2018

Ouverture de Coriolan, 1er concerto pour Clarinette, Symphonie inachevée

Direction de l’ensemble : Gisèle Gérard-Tolini – Clarinette : Thierry Trébouet

Pour ce nouveau concert, l’Ensemble orchestral s’attaque à trois oeuvres majeures des trois compositeurs.

L’ouverture de Coriolan est une parfaite illustration du style de Beethoven, tout en puissance, en émotion. Le premier thème, en do mineur, matérialise la détermination de Coriolan devant les murs de Rome. Le second, apaisé, en mi bémol majeur, symbolise les prières des femmes.

Avec le 1er concerto pour clarinette, Weber présente le meilleur de ce que peut donner l’instrument. Le premier mouvement fait penser à une ouverture d’opéra, tout en séduction, le deuxième mouvement instaure calme et recueillement, le troisième offre un festival des sons les plus graves ou plus aigus.

Parce qu’elle comporte deux mouvements, Allegro moderato en si mineur et Andante con moto en mi majeur, la symphonie en si mineur de Schubert a pris le nom de symphonie inachevée (le troisième mouvement, un scherzo a été ébauché). Pour beaucoup ces deux mouvements expriment les espoirs et la douleur, les visions de mort et l’ode à la vie du compositeur.

Itinéraires

  afficher les options