01 60 81 14 14
Contacter la mairie

Ecole Georges-Leplâtre : des projets et une équipe dynamique

Si son histoire remonte à la fin du XIXe siècle, l’école se projette dans l’avenir avec des enseignants engagés et des projets innovants (Danse avec le Conservatoire, Permaculture avec l’association Aux coeurs des possibles). Une dynamique qui favorise les apprentissages et rend les élèves acteurs.

 

Joana Fino, directrice de l’établissement, détaille les projets en cours et futurs, de cette école.

 

Quel regard portez-vous sur cette école de centre-ville ?

 

« La position de l’école est un point très positif. La Ville, par son histoire, ses monuments, ses associations et ses structures culturelles permet aux élèves d’avoir accès à une culture de proximité riche et de dynamiser l’école à travers la construction de projets culturels, en collaboration avec la municipalité, très impliquée. Autre point positif de l’école, c’est sa petite structure. Elle est composée de quatre classes * (112 élèves), ce qui permet d’établir des liens avec tous les élèves et leur famille et de mettre en place une prise en charge individualisée. »

 

(*) L’ouverture d’une cinquième classe, permise par les infrastructures, permettrait de créer des classes à niveau unique.

 

Quels sont les projets engagés ?

 

« L’équipe enseignante a décidé de faire vivre l’école autour de projets communs à toutes les classes et en établissant des liens avec les disciplines. Notre intention : compenser les disparités d’accès à la culture et contribuer à la découverte et au développement de la personnalité des élèves et, nous l’espérons, permettre l’éveil de talents. Travailler par projet dynamise et fédère les classes. L’objectif : amener nos élèves à s’engager dans des actions communes et à coopérer. L’école mène un projet de danse avec le Conservatoire sur le thème du rêve et en lien avec la littérature, les arts visuels, la musique et le cinéma, qui donnera lieu à un spectacle, en juin. Un projet potager en permaculture avec l’association Aux cœurs des possibles a débuté en mars. Ce projet va sensibiliser nos élèves au développement durable, en lien avec le domaine scientifique et les actions menées depuis des années. Une chorale de Noël a eu lieu en décembre avec l’association des représentants de parents d’élèves, (GLAPE), très active, dont la nouvelle présidente est Estelle Parant. Nous avons aussi mis en place un projet « cour paisible » avec la mise à disposition de jeux (bacs d’animaux et de personnages, kapla, craies de couleur…). Les élèves sont amenés à utiliser, échanger, gérer le matériel, à coopérer, jouer ensemble, développer leur imagination… »

 

 

À plus long terme, quels sont vos projets ?

 

« L’équipe est convaincue qu’il est essentiel de renforcer les liens avec la maternelle et le collège afin de développer des projets et des supports communs. Un travail est en cours avec l’école des Alliés, autour des méthodes de lecture, d’une culture littéraire commune. Nous souhaiterions entrer dans la démarche E3D (École/Établissement en démarche de développement durable). Avec le projet permaculture, cette labellisation valoriserait le travail des élèves. Nous envisageons d’entrer dans le dispositif école et cinéma. À travers ces actions, nous souhaitons que l’école soit plus accueillante et que nos élèves prennent encore plus de plaisir. »

Retour sur l’avancée de deux projets majeurs